L'UDC bernoise opposée à une hausse des salaires des conseillers d'Etat

L'UDC du canton de Berne ne veut pas d'une augmentation du salaire des conseillers d'Etat de près de 12% liée à la révision de la loi sur le personnel. Elle estime que le gouvernement manque de doigté alors que le canton est dans une situation financière précaire.
04 août 2015, 01:41
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
conseil_executif_be_key

L'UDC bernoise juge déplacé ce projet de loi entraînant une hausse du salaire des conseillers d'Etat de 32'500 francs par an. Le parti a donc demandé lundi au Conseil-exécutif de retirer son projet pour les salaires des hauts fonctionnaires et de renoncer à s'accorder cette hausse de salaire.

Le parti prévient qu'il lancera un référendum si le Grand Conseil devait adopter cette loi révisée. L'UDC n'est pas seule à critiquer ce projet. Dans une prise de position publiée fin 2011, le Conseil du Jura bernois écrit qu'il n'est politiquement pas compréhensible que les membres du Conseil-exécutif bénéficient d'une hausse de salaire de 12%.

La révision de la loi sur le personnel prévoit la création de deux classes de traitement supplémentaires pour les hauts fonctionnaires qui ne pourront plus faire valoir les heures supplémentaires. Cela entraînera automatiquement une augmentation de la rémunération des ministres. La réglementation prévoit que le salaire d'un membre de l'exécutif doit être 15% plus élevé que le salaire maximal versé à un haut fonctionnaire.