Réservé aux abonnés

La branche du livre va devoir s'autoréguler

Le vote de dimanche aura des répercussions importantes, surtout en Suisse romande.
05 août 2015, 15:54
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
data_art_5836321

Après le rejet de la loi sur prix du livre, les professionnels de la branche devront s'autoréguler en Suisse romande. Ils affirment leur volonté de vendre leurs livres moins cher et examinent deux pistes. Leur défi: trouver un "prix juste" sans tuer tous les acteurs du secteur.

"Le vote de dimanche aura des répercussions importantes. Elles seront toutefois distinctes en Suisse romande et en Suisse alémanique", a affirmé hier Jacques Scherrer, secrétaire général de l'Association suisse des diffuseurs, éditeurs et libraires (Asdel).

La libéralisation du marché en vigueur depuis 2007 outre-Sari...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois