La moto est le mode de tranport le plus risqué et le train le plus sûr

La circulation routière reste de loin le mode de transport qui provoque le plus de victimes.
06 août 2015, 10:52
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
C'est dans les localités que se produisent deux fois sur trois les accidents et une fois sur dix seulement sur les autoroutes.

L'an dernier, 320 personnes sont décédées et 4475 ont été blessées grièvement suite à des accidents routiers en Suisse, selon les chiffres publiés jeudi par l'Office fédéral de la statistique (OFS). On a recensé près de 19'000 blessés légers.

Avec 42 personnes tuées dans un accident routier par million d'habitants, la Suisse est dans la moyenne européenne. En Suède, toutefois, on ne compte que 28 tués par million d'habitant. Il faudrait donc que la Suisse réduise encore un tiers le nombre des accidents avec tués pour en arriver au niveau scandinave. La Suisse fait à peine mieux que l'Allemagne (45 par million) mais mieux que l'Espagne (54), la France (64), l'Autriche et l'Italie (66 et 68). La Grèce et la Pologne (111 et 102, respectivement) sont ainsi des pays près de deux fois plus "dangereux" que la moyenne européenne.

Moto à risques

Le nombre de personnes tuées dans des accidents de chemins de fer et d'aviation a aussi reculé ces dernières décennies. En 2011, 13 personnes sont décédées dans des accidents ferroviaires et 13 personnes l'ont été dans des accidents aériens.

Le risque, sur la route, varie très fortement selon le moyen de transport. Si l'on prend pour base le risque encouru en train sur une distance de 100 km, alors la voiture de tourisme est 13 fois plus dangereuse, la moto 209 fois et la bicyclette 102 fois. Selon l'OFS, la probabilité que le conducteur ou passager d'une moto perde la vie sur un trajet de 100 km est de 1/268'000 contre 1/56 millions pour le train et 1/4,2 millions pour la voiture. A noter que depuis 1970, les prestations du train ont augmenté de près de dix fois alors que le nombre des victimes se réduisait, lui, dans un proportion semblable.

Dans les localités

C'est dans les localités que se produisent deux fois sur trois les accidents et une fois sur dix seulement sur les autoroutes. Les régions où les accidents graves sont relativement les plus fréquents sont le Valais, les cantons de Berne et du Tessin. Les hommes, dans toutes les catégories d'âge, et deux fois sur trois, sont les victimes les plus nombreuses.

En cas d'accident, les occupants de voitures de tourisme portant la ceinture de sécurité sont plus rarement victimes de lésions mortelles ou graves que ceux qui ne sont pas attachés. En 2011, la part des victimes décédées des suites de leurs blessures se situait à 0,6% pour les porteurs de la ceinture de sécurité et à près de dix fois plus (5 pour les non-porteurs).

Les excès de vitesse comptent encore environ pour un cinquième dans les causes d'accident, selon l'OFS, et l'alcool pour 10 % d'entre elles. La drogue et les médicaments ne sont comptée que pour environ 2,5 % .

Transports publics

Le train fait très peu de victime, du moins parmi les passagers. Les victimes (13 tués et 60 blessés) sont en effet le plus souvent des agents des chemins de fer. Les suicides ne sont pas comptés dans cette statistique. Enfin, s'agissant des transports aériens, on a enregistré l'an dernier 14 accidents faisant 13 tués et 10 blessés, Dans près des deux tiers des cas, il s'est agi d'accidents de petits avions de tourisme et d'hélicoptères.