Réservé aux abonnés

La nature avant la croissance

Les auteurs de l'initiative Ecopop contre la surpopulation se disent politiquement indépendants. Ils veulent préserver la Suisse et aider les femmes du tiers monde.
07 août 2015, 14:18
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
data_art_8457585.jpg

Après le succès de l'initiative UDC contre l'immigration, on pouvait croire qu'Ecopop allait retirer son initiative. Faux espoir.

Cela n'a fait que décomplexer le mouvement qui a constaté que la problématique soulevée trouvait un écho favorable dans la population. Cela l'a aussi déculpabilisé car il ne se sent plus responsable de la crise des relations entre la Suisse et l'Union européenne.

Sachant que la Suisse doit de toute façon trouver un nouveau mode de relation avec Bruxelles, Ecopop ne craint plus de défendre un plafond migratoire encore plus restrictif que celui qui a été approuvé pa...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonnés

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de 300 CHF par an