Réservé aux abonnés

La Reitschule a été fermée jusqu’à nouvel avis

Les responsables du centre alternatif en ont notamment marre des débordements.
11 juil. 2016, 00:05
/ Màj. le 11 juil. 2016 à 00:01
THEMENBILD ZUR SCHLIESSUNG DER REITSCHULE -- Aufnahmen vom Innenhof des autonomen Kulturzentrums "Reithalle" am Abstimmungssonntag, 9. Juni 2013 in Bern. Nach neuerlichen Gewaltakten in der Umgebung des alternativen Berner Kulturzentrums Reitschule laesst die Stadtregierung abklaeren, ob deren Betreiber den Leistungsvertrag mit der Stadt verletzt haben. Bis die Resultate vorliegen, sistiert die Stadt allfaellige Zahlungen. (KEYSTONE/Lukas Lehmann) SCHWEIZ BERN REITSCHULE

Malgré la fermeture provisoire de la Reitschule, annoncée samedi par le centre alternatif, les discussions avec la ville concernant son futur continuent normalement. C’est ce qu’a indiqué la ville de Berne hier. Les discussions sont confidentielles, a dit hier le chef de l’information de la ville Walter Langenegger, qui ne donne pas d’autres informations. L’ancien juge fédéral Hans Wiprächtiger fait office de médiateur avec la Reitschule.

La ville n’a pas été informée de la fermeture du centre alternatif. Mais elle n’est pas pour autant surprise par cette annonce, selon Langenegger. Le thème a ...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois