Valais: la réunion d'extrême-droite interdite à Saxon a finalement eu lieu à Fully

Dispersée par la police à Saxon et interdite sur le territoire du canton, une réunion de militants d'extrême-droite a quand même eu lieu dans les locaux de la fanfare l'Avenir de Fully.
06 nov. 2016, 15:45
/ Màj. le 06 nov. 2016 à 15:47
La réunion annulée à Saxon aurait bien eu lieu dans le local de la fanfare l'Avenir.

La Police cantonale valaisanne est intervenue en force samedi dernier à Saxon pour disperser une soixantaine de personnes qui voulaient prendre part à une rencontre d'extrême-droite non autorisée. Près de 80 agents ont été engagés dans cette opération.

Pourtant, celle-ci confirme que la réunion a tout de même eu lieu quelques kilomètres plus loin, à Fully, mais d'après les photos, avec une vingtaine de participants. Une photo publiée sur le site du parti national suisse germanophone (PNOS) en témoigne. Sur celle-ci, on découvre la salle de répétition de la fanfare de l’Avenir à Fully.

Le président de cette fanfare PDC, Philippe Terretaz, n’était pas au courant de cette réunion. «La salle dépend du Café de l’Avenir, propriété de la fanfare. Mais la location de la salle est confiée à la gérante du café.» Le président regrette d’être mis devant le fait accompli. «Je suis gêné. La fanfare est prise en otage et je crains qu’on ne fasse l’amalgame avec notre société.»

 

par Laurent Savary