Réservé aux abonnés

La soeur de Skander Vogt dénonce la dureté du pénitencier de Bochuz

Devant le tribunal, Senda défend la mémoire de son frère.
07 août 2015, 12:03
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
data_art_7559625.jpg

Senda Vogt, après avoir écouté pendant déjà deux semaines le tribunal qui doit faire la lumière sur la mort de son frère en prison, a pu être entendue par la cour. "Enfin, vous allez devoir m'écouter" , a-t-elle déclaré hier à Renens.

La vie, jusqu'ici, n'avait pas été rose pour les enfants Vogt. Senda a six ans, et Skander deux, quand "une période de bonheur dans une famille ordinaire" , en Tunisie, s'achève, avec le décès de leur mère.

Le jour de l'enterrement, leur père leur dit au revoir à tous deux. "J'ai pensé que c'était pour toujours, et j'avais raison".

Une vie au rytme des visi...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois