Lacs du pied du Jura maintenus à un niveau artificiellement bas

Les niveaux des lacs de Neuchâtel, Bienne et Morat, ainsi que du lac de Zurich sont maintenus actuellement à un niveau bas pour faire face à la fonte d'importantes quantités de neige.
05 août 2015, 15:55
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
lac_dm

La mesure préventive a été décidée par l'Office fédéral de l'environnement (OFEV) et les cantons concernés.

Cette année, comme au printemps 1999 ou 2009, le manteau neigeux qui recouvre le versant nord des Alpes est très important, a souligné vendredi l'OFEV.

Si dans les prochaines semaines de fortes pluies devaient survenir en même temps que la fonte des neiges, les lacs du pied du Jura et le lac de Zurich doivent disposer de capacités suffisantes pour absorber l'afflux d'eau.

A la demande des cantons de Berne et de Zurich, l'OFEV avec les cantons de Berne, de Zurich, d'Argovie, de Soleure, de Neuchâtel, de Fribourg et de Vaud ont approuvé une dérogation aux règlements de régulation.

Dans les prochaines semaines, le niveau des lacs du pied du Jura et du lac de Zurich ne sera élevé que lentement. Cette mesure, qui avait déjà été prise en avril 2009, devrait aussi permettre de diminuer autant possible les brusques variations du niveau d'eau durant la période critique du frai.

Une crue de printemps, comme ce fut le cas en 1999, peut se produire seulement si à la quantité de neige s'ajoutent deux autres facteurs: d'une part, un long réchauffement accompagné d'une forte montée de la limite du degré zéro en montagne et, d'autre part, de fortes pluies persistantes avec une limite des chutes de neige élevée.

Actuellement, d'après les estimations de l'OFEV, de MétéoSuisse et de l'Institut fédéral pour l'étude de la neige et des avalanches, les prévisions météorologiques et les prévisions de débits des eaux ne laissent craindre aucune crue.