Réservé aux abonnés

Le casse-tête du "Swiss made"

Tandis que le Parlement tente en vain de définir le caractère suisse d'un produit, les imitateurs en profitent pour se remplir les poches.
31 déc. 2012, 00:01
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
data_art_6691073.jpg

CONTEXTE

Dans le fond, tout le monde est d'accord: la Suisse en tant que marque doit être mieux protégée. Mais alors que le parlement se déchire autour de la définition du caractère suisse, des imitateurs se remplissent les poches en toute impunité avec des produits estampillés "Swiss made".

 

Il était une fois un pays qui avait une bonne réputation. Et cette réputation lui permettait de gagner honnêtement de l'argent. Mais parce que son nom n'était pas suffisamment proté...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois