Le Conseil central islamique suisse débouté par le TF

La Conférence islamique ne pourra pas avoir lieu samedi au Forum de Fribourg. Le Tribunal fédéral ne donne pas son feu vert pour le rassemblement à cause des des risques de débordements.
07 août 2015, 14:29
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
Le tueur à gages qui avait assassiné un homme d'affaires à Cointrin (GE) en novembre 2008 et la femme de la victime, instigatrice de ce meurtre, écopent définitivement de seize ans de prison. Le Tribunal fédéral (TF) les a déboutés.

Le Conseil central islamique suisse (CCSIS) a été débouté par le Tribunal fédéral mercredi. La Conférence islamique au Forum Fribourg, prévue samedi, n'est donc pas autorisée.

Le CCIS tenait mordicus à ce que sa conférence annuelle ait lieu samedi 29 novembre à Fribourg. Alors que le préfet de la Sarine avait déjà refusé de lui octroyer l'autorisation, le Tribunal cantonal a entre-temps rejeté la mesure superprovisionnelle que le conseil demandait. Le CCIS a déposé un recours lundi 25 novembre devant le Tribunal fédéral.

La conférence était prévue au centre d'expositions de Forum Fribourg à Granges-Paccot. Le CCIS, présidé par Nicolas Blancho, avait demandé en juin une autorisation de courte durée.

Mais en raison des risques de débordements, de bagarres, de violences ou d'agressions, la justice a refusé de la lui accorder. Selon elle, ces possibilités suffisent à fonder un refus d'autorisation.

La justice a mis en balance le principe de la sauvegarde de l'ordre et du bien-être publics - qui est la question centrale posée par l'octroi ou le refus d'une telle autorisation - et le principe de la liberté de réunion et d'association. Au grand dam du CCIS, elle a conclu que les risques rendaient admissible la limitation de cette liberté.