Réservé aux abonnés

"Le Conseil fédéral doit montrer qu'il y a un capitaine à bord"

Le conseiller aux Etats rejette l'étiquette de favori dans la course au gouvernement. Il appelle l'Etat à venir en aide aux entreprises en difficulté.
03 août 2015, 19:25
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
data_art_5495190

Alain Berset assume son ambition d'entrer au Conseil fédéral. Et tant pis s'il n'a pas l'expérience de l'exécutif. Le Fribourgeois, souvent décrit comme favori à la succession de Micheline Calmy-Rey, assure ne pas être nerveux en voyant monter en puissance la candidature de Pierre-Yves Maillard. "Je poursuis mon chemin. Et je n'ai jamais cédé à cette paresse journalistique qui consiste à trouver tout de suite un favori et des outsiders."

Les annonces de suppressions d'emplois ces dernières semaines se sont multipliées. Que pourriez-vous faire au Conseil fédéral?

D'abord il faut montrer qu'il...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonnés

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de 300 CHF par an