Réservé aux abonnés

Le djihadiste est introuvable

La première déchéance de nationalité envisagée par la Suisse depuis soixante-six ans tourne à la confusion.
06 nov. 2016, 23:31
/ Màj. le 07 nov. 2016 à 00:01
Polizei-Razzia in der An'Nur-Moschee in Winterthur, am Mittwoch, 2. November 2016. 
Am fruehen Mittwochmorgen hat die Kantonspolizei Z¸rich zusammen mit der Stadtpolizei Winterthur die An'Nur-Moschee in Winterthur durchsucht. Es handelt sich um den "Vollzug eines Vorfuehrbefehls bzw. einer Hausdurchsuchung" im Auftrag der Staatsanwaltschaft Winterthur/Unterland. Die Moschee im Winterthurer Stadtteil Hegi geriet mehrmals wegen mutmasslicher Radikalisierung von Jugendlichen in die Schlagzeilen.
(KEYSTONE/Walter Bieri) SCHWEIZ WINTERTHUR AN NUR MOSCHEE

Pour la première fois depuis 1948 , Berne envisage de retirer son passeport suisse à un double-national pour «atteinte grave aux intérêts ou au renom de la Suisse». Le dernier cas concernait un militant pro-nazi actif pendant la Deuxième Guerre mondiale. La procédure pourrait cependant ne pas aboutir car les autorités ne savent pas où se trouve la personne visée, un jeune Italo-Suisse de Winterthour du nom de Christian I., parti se battre en Syrie en 2015, et qui a peut-être été tué.

A cause de ces incertitudes, le Ministère public de la Confédération a «suspendu» il y a plusieurs mois déjà (ma...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois