Le généticien Jacques Fellay reçoit le prix Latsis national 2012

Le généticien Jacques Fellay, de l'EPFL, est le lauréat du Prix Latsis national 2012. Il est récompensé pour ses travaux sur les variations génétiques influençant les réponses aux virus et à leurs traitements.
06 août 2015, 14:51
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39

Le généticien Jacques Fellay, de l'EPFL, est le lauréat du Prix Latsis national 2012 doté de 100'000 francs.

Il est récompensé pour ses travaux sur les variations génétiques influençant les réponses aux virus et à leurs traitements.
 
Jacques Fellay est un adepte de la recherche translationnelle, discipline qui vise la mise en application médicale des résultats de la recherche fondamentale.
 
Au carrefour entre laboratoire et clinique, il défend l'idée que les aller-retours entre les deux mondes sont indispensables à la découverte de solutions applicables, a indiqué mardi le Fonds national suisse (FNS).
 
Ses recherches se situent à l'interface entre génomique et maladies infectieuses.
 
Au début des années 2000, le traitement des patients atteints du VIH pouvait entraîner d'importants effets indésirables.
 
Jacques Fellay décèle alors l'existence de variations génétiques qui influencent la réponse individuelle aux médicaments antirétroviraux.
 
Certains patients affichent des taux sanguins de médicaments plus élevés que les autres, ce qui augmente les risques de toxicité.
 
La connaissance du profil génétique permet de prédire ces effets néfastes et d'adapter la thérapie en conséquence.
 
Succès du traitement
 
Plus tard, lors d'un séjour de quatre ans à l'Université de Duke, aux Etats-Unis, Jacques Fellay s'intéresse au génome complet d'individus porteurs du virus de l'hépatite C.
 
Il découvre que la constitution génétique des patients a un impact majeur sur le succès du traitement antiviral, qui n'est efficace que dans 50% des cas.
 
Aujourd'hui, les prédicteurs génétiques de la réponse aux médicaments sont désormais pris en compte au moment de décider de l'opportunité de commencer ou non un traitement.