Le juge accorde un ajournement de faillite à Hello jusqu'à fin novembre

La compagnie aérienne bâloise Hello peut soupirer après la décision du tribunal en charge du dossier de lui accorder un ajournement de faillite jusqu'à fin novembre.
06 août 2015, 14:54
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
Ein Flugzeug der Fluggesellschaft Hello, aufgenommen am Montag, 22. Oktober 2012, auf dem Flughafen Zuerich Kloten. Die Basler Charterfluggesellschaft Hello ist am Boden. Bis auf weiteres ist der Flugbetrieb eingestellt. Betroffen sind rund 3000 Passagiere, die allesamt ueber Reiseveranstalter ihre Fluege gebucht haben. (KEYSTONE/Steffen Schmidt)

Un mince espoir de voir Hello redécoller demeure après le dépôt de bilan lundi de la compagnie aérienne charter bâloise.

Le tribunal en charge du dossier a accordé à l'entreprise fondée par Moritz Suter en 2004 un ajournement de faillite jusqu'à fin novembre.
 
Cette décision donne encore un peu de temps à la direction et au conseil d'administration de Hello pour tenter de recapitaliser la compagnie, a indiqué lundi après-midi Hello.
 
Toutefois, l'espoir demeure ténu, les responsables de l'entreprise ayant jusqu'alors tenté sans succès de trouver de nouveaux fonds.
 
Avec le dépôt de bilan de la compagnie aérienne Hello, son fondateur Moritz Suter, âgé de 69 ans, connaît un nouveau creux dans sa carrière d'entrepreneur.
 
Le pionnier de l'aviation avait déjà connu des hauts et des bas comme propriétaire de l'ex-compagnie Crossair.
Passionné d'aviation, Moritz Suter obtient sa licence de pilote en 1962. Cinq ans plus tard, il démarre sa carrière chez Swissair, tout d'abord comme co-pilote, puis plus tard comme commandant de bord.
 
En 1975, il fonde la compagnie Business Flyers Basel AG, axée sur le luxe. Mais il change de fusil d'épaule quelques années plus tard en décidant de créer une compagnie régionale. Nommée Crossair, l'entreprise démarre ses activités le 2 juillet 1979.
 
La société connaît une croissance florissante. En 1987, le PDG de Crossair est nommé "personnalité de l'année" par un jury international à Paris.
 
Accidents
 
En 1991, Swissair reprend la majorité du capital de Crossair. En 2001, l'entreprise transportait plus de 6 millions de passagers et employait 3500 personnes.
 
Dans les années 2000 et 2001, deux accidents d'aviation de Crossair, qui ont fait au total 34 morts, mettent Moritz Suter en mauvaise posture. On lui reproche d'avoir fait grandir trop rapidement la compagnie et d'avoir négligé la sécurité.
 
En 2001, la maison-mère Swissair subit un grounding. M. Suter reprend brièvement la direction. Près d'un mois plus tard, il est déchu de ses fonctions. Finalement, la compagnie Crossair donnera la base à la création de Swiss.
 
En 2004, M. Suter récidive dans l'aviation et fonde une nouvelle compagnie charter nommée Hello. Comme président du conseil d'administration, il était surtout actif en coulisses.