Le milliardaire zurichois Urs Schwarzenbach écope d'une amende 4 millions

On a beau être milliardaire, quand on peut économiser quelques milliers de francs de frais de douane, on ne se prive pas. C'est en tout cas le cas du Zurichois Urs Schwarzenbach, qui a importé, durant de nombreuses années, des oeuvres d'art sans passer par la case déclaration. Résultat, l'administration fédérale vient de lui infliger une amende de 4 millions de francs. Il devra également payer la TVA à hauteur de 10 millions de francs.
23 oct. 2016, 15:21
/ Màj. le 23 oct. 2016 à 15:21
Urs Schwarzenbach a importé pour plus de 130 millions de francs d'oeuvres d'art.

La Direction générale des douanes (DGD) a infligé une amende de 4 millions de francs à Urs E. Schwarzenbach. Le milliardaire zurichois n'a pas, ou incorrectement, déclaré quelque 200 oeuvres d'art importées en Suisse.

Dans une ordonnance datée du 6 octobre, la DGD relève que l'intéressé s'est rendu coupable de fraude à la TVA. Porte-parole du Département fédéral des finances (DFF), Daniel Saameli a confirmé dimanche à l'ats une information publiée par Le Matin Dimanche, la NZZ am Sonntag et la SonntagsZeitung.

Agé de 68 ans, M. Schwarzenbach a importé durant des années des objets d'art en contournant la douane: 123 fois il n'a rien déclaré, à 27 reprises il a fourni une fausse déclaration. Plus de 200 pièces, valant au minimum 130 millions de francs, sont concernées.

En octobre 2012, l'Administration fédérale des douanes avait ouvert une enquête pour soupçon d'importation illégale d'oeuvres d'art. D'autres investigations avaient ensuite étayé le soupçon d'irrégularités.

"Comportement habituel"

Les infractions sont lourdes, écrit la DGD dans une ordonnance de 75 pages, évoquant un "comportement habituel". Elle souligne en outre des circonstances aggravantes, l'homme ayant continué à agir de la sorte alors qu'une enquête était en cours. L'ordonnance n'est pas encore entrée en vigueur.

Selon la presse, M. Schwarzenbach conteste les reproches qui lui sont adressés devant le Tribunal d'arrondissement de Zurich. Il doit néanmoins s'acquitter de 10 millions de francs de TVA, car il a retiré sa plainte à ce sujet, a fait savoir Daniel Saameli.

Ses collaborateurs, interrogés durant l'enquête, ne seront pas poursuivis. D'après l'ordonnance de la Direction générale des douanes, ils ont déclaré de manière concordante avoir agi sur instruction de leur chef.