Le Parlement reste à droite

Le Grand Conseil vaudois reste à droite. Avec 64 députés, la gauche recule de trois sièges. Le centre progresse de trois députés et obtient 12 sièges. La droite conserve le même nombre de députés, soit 74 élus.
05 août 2015, 15:53
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
votation_11_mars009

Selon les résultats définitifs, le PLR garde une physionomie quasi identique avec 47 sièges contre 48 lors de la précédente législature (19 libéraux et 29 radicaux). Avec les deux forces réunies, il devient le plus grand groupe du Parlement. L'UDC gagne un siège supplémentaire et grimpe à 27 élus.

Passer l'arme à gauche

Les socialistes ont confirmé leur avancée des élections fédérales en gagnant trois fauteuils supplémentaires. Ils constituent désormais la deuxième force du Parlement avec 41 élus. A Gauche toute, devenue La Gauche, passe de cinq à quatre députés. Une situation dommageable, car elle ne pourra plus former un groupe au Grand Conseil.

Grosse déconfiture pour les Verts: ils plongent de cinq sièges à 19 élus. Les écologistes perdent des plumes au profit des Verts libéraux. Avec sept députés, la formation d'Isabelle Chevalley pourra désormais former un groupe. Jusqu'ici, ses trois représentants faisaient partie de l'Alliance du centre qui comptait neuf élus.

Le PDC obtient quatre sièges et Vaud Libre conserve son fauteuil. L'Union démocratique fédérale (UDF) perd son unique siège, avec la non réélection de son secrétaire romand Maximilien Bernhard.

Beaucoup de nouveaux

Le nouveau Parlement comptera un tiers de nouveaux visages. Parmi eux, la présidente des radicaux vaudois Christelle Luisier, la présidente des socialistes lausannois Rebecca Ruiz et le municipal lausannois socialiste Oscar Tosato.

D'anciens députés font leur retour comme le PDC Jacques Neirynck, réélu de justesse, l'ancienne conseillère nationale UDC Alice Glauser et Daniel Brélaz. Le syndic de Lausanne figure en tête des élus verts à Lausanne, malgré le peu d'empressement de son parti à le représenter.