Le personnel d'imprimerie de la "Basler Zeitung" se met en grève pour sept heures

Les employés de l'imprimerie de la "Basler Zeitung" (BaZ), qui ferme définitivement son site d'impression le 31 mars, ont lancé une grève, dimanche soir à 23 heures à Bâle. Les machines resteront à l'arrêt toute la nuit.
07 août 2015, 10:59
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
Sur les 96 collaborateurs, 72 perdent leur emploi.

Les employés de l'imprimerie de la "Basler Zeitung" ("BaZ") ont fait grève pendant sept heures dans la nuit de dimanche à lundi. Les machines sont restées à l'arrêt toute la nuit. Le travail a repris à 06h00. La direction considère ce mouvement de grève comme illégal.

La grève n'était pas l'ultime solution, a indiqué lundi la direction de l'entreprise. Elle va convoquer les présidents des commissions du personnel pour une discussion, a-t-elle précisé.

La direction se réserve le droit d'entamer toutes les procédures utiles pour préserver l'entreprise. Elle prend aussi ses distances par rapport au syndicat Syndicom qu'elle accuse de mener "une chasse aux sorcières".

72 licenciements

Cette grève fait suite à l'annonce de la fermeture du site le 31 mars et au licenciement de 72 des 96 collaborateurs. Le personnel réclame une prolongation des délais de préavis et des négociations du plan de licenciement.

Les grévistes exigent en particulier qu'il soit tenu compte du nombre des années de service dans le cadre des licenciements. La direction ayant refusé de discuter sur ce point, les employés ont décidé de cesser le travail.

En arrivant au travail dimanche à 23h00, l'équipe de nuit a stoppé les machines. La police est venue sur place constater qu'aucun employé non gréviste n'était empêché de se rendre à sa place de travail.

"BaZ" imprimée à Zurich

Une partie de la "BaZ" a tout de même été éditée à Zurich, selon une syndicaliste. La direction de la "BaZ" avait pris des mesures préventives pour pouvoir imprimer le journal ailleurs en cas de grève.

Une porte-parole du groupe de presse zurichois Tamedia a confirmé à l'ats que 90% de l'édition de la "BaZ" a été imprimée à Zurich. Le journal a été livré à Bâle par camion. Après la fermeture de l'imprimerie, c'est Tamedia qui imprimera le quotidien bâlois.

L'imprimerie de la "BaZ" doit fermer définitivement ses portes le 31 mars. Sur les 96 collaborateurs, 72 perdent leur emploi, 11 bénéficieront d'une retraite anticipée et 13 sont engagés par le centre d'impression de Tamedia, à Bubenberg (ZH).