Le premier ministre belge en route

Le premier ministre belge va se rendre en Suisse.
05 août 2015, 15:54
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
sierreeeeeeeee

Le premier ministre belge Elio di Rupo s'est dit mercredi "consterné" par l'accident de car qui a fait 28 morts dont 22 enfants domiciliés en Flandre, le qualifiant de "jour tragique pour toute la Belgique". Il a indiqué qu'il allait se rendre en Suisse.

Deux avions de l'armée belge vont être affrétés pour emmener en Suisse les familles des victimes de l'accident de l'autocar belge, avait auparavant indiqué le ministre des Affaires étrangères Didier Reynders.

«La Défense nationale va mettre à disposition des avions, il y a deux avions qui sont près à décoller, on a rappelé les pilotes», a déclaré M. Reynders, interrogé par la radio RTBF depuis le Vietnam, où il effectue une visite officielle.

Une cellule de soutien psychologique d'urgence est prévue à l'aéroport militaire de Melsbroek, près de Bruxelles, d'où devraient décoller les avions, a-t-il ajouté. «Le but est d'accompagner les familles qui le souhaitent en Suisse», a-t-il précisé

Une aide psychologique se met également en place par l'intermédiaire des Mutualités chrétiennes, l'une des principales mutualités belges qui organisaient le voyage, a précisé M. Reynders.

Accueil à l'école aussi

«Nous prévoyons un accueil à l'école, d'abord pour les parents d'abord, pour les enfants et les professeurs aussi», a pour sa part déclaré Peter Vanvelthoven, le bourgmestre (maire) de Lommel, l'une des deux localités d'où sont originaires les victimes.

«Je suis sans voix, terriblement touché, terriblement ému», a expliqué sur la RTBF le ministre des Transports Melchior Wathelet. «On raisonne tous comme parents, avec cette pensée terrible pour ces personnes qui ne verront pas leurs enfants revenir aujourd'hui», a-t-il ajouté.

«Hier soir, ils se réjouissaient de les voir et ils ne les verront plus», a-t-il dit.