Le roi des Belges Albert II profondément choqué

Le roi Albert II est profondément choqué par la nouvelle de l'accident de l'autocar belge à Sierre, qui a causé la mort de 28 personnes, dont 22 enfants. Le président français Nicolas Sarkozy et le président de la Commission européenne José Manuel Barroso ont présenté leurs condoléances aux familles des victimes.
05 août 2015, 15:54
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
Le Roi de Belgique, Albert II, a rendu hommage aux victimes.

«Les pensées du roi vont aux victimes et leurs familles», a dit un porte-parole du Palais royal.

Il n'était pas clair dans l'immédiat si le roi ferait le déplacement en Suisse, comme le Premier ministre Elio Di Rupo.

Mesure dans des Parlements

La séance plénière du parlement flamand débutera mercredi après-midi par une minute de silence pour les victimes. Le parlement européen en séance plénière à Strasbourg observera également une minute de silence ce mercredi midi.

«Je voudrais, en tant que président de la République, dire toutes nos condoléances à nos amis belges», a déclaré de son côté Nicolas Sarkozy à la radio Europe 1.

«Imaginons ces familles, leur douleur. Il n'y a pas de drames plus épouvantables», a-t-il ajouté en évoquant cette «tragédie».

«Sympathie» par Barroso

M. Barroso a lui adressé mercredi un message de condoléances à M. Di Rupo.

«Cet événement tragique prend une dimension encore plus dramatique du fait que la plupart des victimes sont des enfants», a écrit M. Barroso dans son message.

Parlant en son nom personnel et celui de la Commission européenne, M. Barroso a également exprimé sa «profonde sympathie» aux familles frappées «par le terrible accident».