Le taux de chômage en Suisse augmente à 2,9% en octobre

Le mois d'octobre a vu le taux de chômage en Suisse augmenter de 0,1% pour se fixer à 2,9% selon le Secrétariat d'Etat à l'économie.
06 août 2015, 15:03
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
orp_neuch

Le taux de chômage en Suisse a subi une hausse de 0,1 point en octobre par rapport à septembre pour s'établir à 2,9% de la population active. Le nombre de personnes inscrites au chômage auprès d'Offices régionaux de placement (ORP) a progressé de 5189 à 125'536 (+4,3%).

En comparaison au mois d'octobre de l'an dernier, le chômage a en revanche passablement augmenté. Il s'est ainsi accru de 10'358 personnes, soit une hausse de 9%, a indiqué jeudi le Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO).
 
Pour le mois passé en revue, 53,3% des personnes au chômage sont des hommes et 46,7% des femmes; 54,5% sont des Suisses et 45,5% des étrangers, précise le SECO.
 
Pas une surprise
 
Cette hausse du nombre de chômeurs enregistrée en octobre pour tout le pays ne constitue pas une surprise pour le SECO. "Deux tiers de cette augmentation s'expliquent par des raisons saisonnières et un tiers par des raisons conjoncturelles", explique Oliver Schärli, responsable au SECO.
 
Les cantons touristiques sont les plus touchés par le facteur saisonnier. Les secteurs de l'hôtellerie et de la restauration, de la construction et de l'agriculture sont les plus concernés, observe-t-il encore.
 
Point positif, le chômage des jeunes (15-24 ans) a lui diminué de 111 personnes en octobre, passant à 19'447 personnes, soit une baisse de 0,6% par rapport à septembre. Pour M. Schärli, c'est un processus normal qui s'explique par le fait que de nombreux jeunes terminant leur scolarité en été trouvent finalement un travail.
 
En comparaison à octobre 2011, le chômage des jeunes a en revanche augmenté de 1737 personnes, soit une hausse de 9,8%, indiquent les chiffres du SECO.
 
Genève retrouve sa mauvaise place
 
S'agissant des cantons, Genève est redevenu en octobre le canton avec le taux de chômage le plus élevé en Suisse. Il a repris cette place au canton de Neuchâtel. Genève affiche ainsi un taux de 5%, en hausse de 0,3 point par rapport à septembre. Neuchâtel se situe 4,9% (0,1 point).
 
A fin octobre, Genève comptait 11'713 chômeurs, un nombre en progression de 645, soit 5,8% de plus. Du côté de Neuchâtel, l'effectif a aussi augmenté, de 79 personnes pour atteindre 4312 chômeurs.
 
Dans les autres cantons romands, la palme du taux de chômage le plus bas revient toujours à Fribourg, avec un coefficient stable à 2,4% de la population active (+0,1 point), avec 3612 chômeurs à fin octobre (+27). Derrière Fribourg, on trouve le canton du Jura avec un taux de 3,2% (+0,2%), pour 1127 chômeurs (+50).
 
Plus forte hausse en Valais
 
Suit le Valais, dont le taux a toutefois été celui qui a le plus grimpé entre septembre et octobre, soit une poussée de 0,4 point pour un taux de 3,3% de la population active, pour 5305 chômeurs (+578).
 
Le canton de Vaud présente un coefficient de 4,6% (+0,1), avec un nombre de chômeurs passant à 17'345 (+412), alors que Berne enregistrait une avancée de 0,1 point à 2%, pour 10'864 chômeurs (+516). Le Tessin affiche lui un taux de chômage pour octobre à 4,4% (+0,3).
 
Pour l'ensemble de l'année en cours, le SECO table sur un taux de chômage moyen de 2,9%. En 2013, il devrait grimper à 3,3% en moyenne pour toute l'année, une progression de 0,4 point qui se traduira par environ 15'000 chômeurs supplémentaires.