Les 5 infos à retenir dans l’actu suisse de ce jeudi 14 octobre

Vous n’avez pas suivi les infos au cours des dernières 24 heures? On vous résume l’essentiel de l’actu de ce jeudi 14 octobre.
14 oct. 2021, 19:07
/ Màj. le 14 oct. 2021 à 19:07
2021-10-14 19_06_27-Les cinq infos suisses du jour - Infogram

Le risque de mourir du cancer est en baisse en Suisse

Le risque de mourir du cancer est en baisse en Suisse chez les hommes comme chez les femmes. Le nombre de cas et les décès sont toutefois en augmentation en raison du vieillissement de la population. De manière générale, le risque de développer un cancer diminue chez les hommes et reste stable chez les femmes, indique le rapport 2021 sur le cancer en Suisse.


Coronavirus: la situation s’améliore en Suisse

La situation épidémiologique continue de s’améliorer en Suisse. Du 4 au 10 octobre, les nombres de cas déclarés et des hospitalisations ont baissé par rapport à la semaine précédente. Il y a moins de patients Covid aux soins intensifs. Le nombre de décès a également diminué.


Le référendum «Non au don d’organes sans consentement» est lancé

Toute personne qui ne s’oppose pas par écrit au don d’organes de son vivant ne doit pas automatiquement devenir donneur d’organes. Un comité indépendant et au-dessus des partis vient de lancer un référendum pour s’en assurer. 

Car avec le retrait de l’initiative «Promouvoir le don d’organes – sauver des vies», le contre-projet du Conseil fédéral entrerait automatiquement en vigueur après le délai référendaire, met en garde le comité. Ce dernier s’est formé pour s’assurer qu’un changement de «paradigme aussi fondamental» ne se fasse pas sans le peuple.


Cybersécurité: la Suisse est en retard selon un expert

Le nombre de cyberattaques en Suisse a fortement augmenté ces derniers temps, touchant notamment les villes vaudoises de Rolle et Montreux, ainsi que Pro Velo et le Casino de Winterthour (ZH). 

La Suisse est mal classée au niveau international en matière de sécurité (42e). Le nombre de failles de sécurité graves en Suisse a doublé depuis 2019, a déclaré Niclaus Mayencourt, fondateur et directeur de Dreamlab Technologies, dans une interview publiée dans les journaux du groupe Tamedia.


Les Suisses sceptiques vis-à-vis des plans climat

Les Suisses et les leaders d’opinions se montrent sceptiques face aux plans climat établis par plusieurs villes du pays. Les propositions visant à limiter le nombre de voitures en villes rencontrent également de la résistance, en particulier auprès de la population. 

Les objectifs des plans climat sont considérés comme sincères mais irréalisables par 45% de la population et 30% des leaders, selon l’étude Sophia, réalisée par l’institut M.I.S Trend à l’occasion du Forum des 100 et publiée dans Le Temps. Un tiers de leaders et 31% de la population les considèrent comme des opérations électoralistes et peu réalistes.