Réservé aux abonnés

Les chercheurs de l’EPFL ont pris leurs quartiers

17 avr. 2016, 23:39
/ Màj. le 18 avr. 2016 à 00:01

L’antenne valaisanne de l’EPFL a pris ses marques. Les premiers chercheurs sont arrivés il y a une année. Désormais près de 150 personnes travaillent sur le site et leur nombre va encore augmenter.

Le déménagement de tous ces gens ne s’est pas fait sans soulever quelques problèmes inattendus, confie le directeur de l’antenne EPFL Valais Wallis Marc-André Berclaz. Celui de la langue n’étant pas le moindre. L’antenne valaisanne de l’EPFL recense trente et une nationalités. La langue couramment utilisée est l’anglais. Beaucoup de ces chercheurs ne parlent pas, ou que peu, français. Il a fallu par ...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonnés

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de 300 CHF par an