Les demandes d'asile en Suisse ont reculé de 42% au troisième trimestre par rapport à 2015

Les demandes d'asile sont en très nette baisse par rapport à 2015. Au troisième trimestre, elles chutent de 42%, Un recul qui s'explique notamment par la fermeture de la route des Balkans. Ce qui a poussé de très nombreux requérants, notamment Érythréens, à se tourner vers d'autres destinations.
18 oct. 2016, 13:58
/ Màj. le 18 oct. 2016 à 14:07
La baisse s'explique principalement par le très fort recul de demandes venants d’Érythréens.

Au troisième trimestre 2016, 7105 demandes d’asile ont été déposées en Suisse, soit 1143 de plus qu’au deuxième trimestre, indique l'Office fédéral des migrations dans un communiqué. Comparativement au troisième trimestre 2015, le nombre de demandes d’asile a baissé d’environ 42 % (−5234 demandes). En septembre, 2185 demandes d’asile ont été enregistrées, soit 258 de moins qu’en août. En comparaison avec le même mois de l’année dernière, on constate également une diminution importante, de presque 52 %. Cette baisse au mois de septembre s’explique principalement par une réduction significative du nombre de demandes d’asile déposées par des ressortissants érythréens (−760).

En septembre, l’Érythrée est toutefois restée le principal pays de provenance des requérants d’asile arrivés en Suisse avec 627 demandes (149 de moins qu’en août), devant l’Afghanistan (156 demandes ; +7), la Syrie (152 demandes ; +14), l’Éthiopie (103 demandes ; −67) et la Guinée (98 demandes ; +14). Le Secrétariat d’État aux migrations (SEM) a traité 2583 demandes d’asile en première instance au mois de novembre. Parmi les demandes traitées, 691 ont abouti à une décision de non-entrée en matière sur la base de l’accord de Dublin, 457 à l’octroi de l’asile et 567 à l’admission provisoire. Par rapport au mois précédent, le nombre de cas en suspens en première instance a diminué de 308 unités.

Le même mois, 757 personnes ont quitté la Suisse sous le contrôle des autorités. Notre pays a demandé la prise en charge de 960 requérants à d’autres États Dublin, et 272 ont été transférés dans l’État compétent. La Suisse a, quant à elle, reçu 417 demandes de prise en charge émanant d’autres États Dublin, et 40 personnes ont été transférées dans notre pays.

par Olivier Hugon