Réservé aux abonnés

Les écoliers suisses en léger recul

Le pays est dans la moyenne européenne de l’enquête Pisa, qui ne convainc pas.
07 déc. 2016, 23:27
/ Màj. le 08 déc. 2016 à 00:01
ARCHIV --- ZU DEN EMPFEHLUNGEN DER SODK ZU UNBEGLEITETEN MINDERJAEHRIGEN IM ASYLBEREICH STELLEN WIR IHNEN FOLGENDES BILD ZUR VERFUEGUNG --- Lehrerin Silva, links, beobachtet ihren Schueler Samuel, Mitte, im Schulunterricht anlaesslich einer Medienkonferenz der Peregrina-Stiftung, einer Stiftung fuer die Unterbrinung und Betreuung der Asylsuchenden in den Durchgangsheimen des Kantons Thurgau, aufgenommen am Montag, 6. Juli 2015 in Weinfelden. Seit 2014 verzeichnet die Peregrina-Stiftung eine Zunahme von unbegleiteten minderjaehrigen Asylsuchenden, kurz "UMA". (KEYSTONE/Ennio Leanza) SCHWEIZ ASYLBEREICH MINDERJAEHRIGE

Elle est souvent ignorée par les médias. Doit s’incliner et rester en arrière-fond. Abandonner la lumière des projecteurs à plus clinquant. «Elle», c’est la méthodologie, celle des études et autres statistiques. Heureusement pour elle, il y a l’enquête Pisa 2015, comparaison scolaire internationale des aptitudes des élèves en sciences, mathématiques et lecture.

Mardi, à Berne, lors de sa présentation à la presse, les autorités ont passablement occulté les résultats, pour justement mettre l’accent sur la méthodologie. La raison? Cette dernière a changé entre l’édition de 2012 et celle de 2015......

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois