Réservé aux abonnés

Les éditeurs ont leur mot à dire

Le Tribunal fédéral désavoue la décision de Berne à propos de la coentreprise publicitaire Admeira.
06 oct. 2016, 23:48
/ Màj. le 07 oct. 2016 à 00:01
Roger de Weck, Generaldirektor der SRG, spricht an einem Medienfruehstueck ueber den Service Public von SRG SSR, am Dienstag, 4. Oktober 2016, in Bern. (KEYSTONE/Peter Schneider) SCHWEIZ SRG SERVICE PUBLIC

Les éditeurs alémaniques ont bel et bien un droit de recours dans la procédure visant la coentreprise publicitaire entre la SSR, Swisscom et Ringier, baptisée Admeira.

Le Tribunal administratif fédéral admet la qualité de partie de l’association Verband Schweizer Medien (VSM). Il renvoie la cause au Département fédéral de l’environnement, des transports, de l’énergie et de la communication (Detec), qui devra statuer à nouveau. En février dernier, la conseillère fédérale Doris Leuthard avait donné son feu vert au rapprochement entre les trois entreprises. Issue de cette joint-venture, la nouvell...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois