Les nuitées en baisse au premier semestre 2012

Les hôtels suisses enregistrent une baisse de plus de 6% de la clientèle étrangère. Au total, suisses y compris, la nombre total de nuitées a diminué de 3.7%.
06 août 2015, 10:44
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
Les hôtels ne profiteront pas d'une exonération de TVA cette année.

L'hôtellerie suisse a continué de souffrir au premier semestre, les visiteurs étrangers ayant passé 6,1% de nuitées en moins dans le pays que durant la même période l'an dernier. Malgré la fidélité de la clientèle helvétique (-0,5%), le nombre total de nuitées a diminué de 3,7%.

Le nombre cumulé de nuitées sur les six premiers mois de l'année se chiffre à 16,8 millions, dont 9,3 millions pour les hôtes étrangers, précise l'Office fédéral de la statistique (OFS) lundi dans un communiqué, sur la base de chiffres encore provisoires.

Les visiteurs européens se sont en particulier fait rares au premier semestre (-11% par rapport à 2011), plombant ainsi les résultats. L'Allemagne enregistre à elle seule un repli de 413'000 nuitées (-15%), soit le plus grand recul absolu de tous les pays de provenance. En revanche, la Russie présente une hausse de 19'000 nuitées (+6,5%).

Mais la plus forte progression vient d'Asie, avec une hausse de 165'000 nuitées (+13%), en particulier de Chine (+27%) et du Japon (+8,2%). Le succès de la Suisse auprès des Pays du Golfe ne se dément pas non plus. Ces derniers représentent une hausse de 59'000 nuitées (+41%).

Fribourg qui rit, Grisons qui pleurent

Pour ce qui est des régions, ce sont les Grisons qui ont le plus souffert au premier semestre, avec un recul de 221'000 nuitées (-7,6%). Le Tessin (-7%), le Valais (-6,9%) et l'Oberland bernois (-5,7%) mangent eux aussi la soupe à la grimace.

Le premier semestre de l'année a en revanche souri à Fribourg, qui présente une augmentation de 19'000 nuitées, soit une progression de presque 10%. Parmi les gagnants figurent aussi la région Jura&Trois-Lacs (+3,1%), ainsi que la région bâloise (+2,2%).

Net recul en juin

Sur le seul mois de juin, les nuitées ont reculé au total de 5,5% par rapport à l'an dernier, et même de 5,6% pour les hôtes indigènes, indique aussi l'OFS. Ce chiffre est toutefois à relativiser car les fêtes de l'Ascension et Pentecôte ont eu lieu en mai cette année, mais en juin en 2011. Sur les deux mois, le recul n'est que de 2,9% au total, 1,8% pour les hôtes indigènes.

Là-aussi, la plus forte baisse provient des hôtes européens, avec 168'000 nuitées de moins en juin 2012 qu'en 2011 (-13%). Les séjours en Suisse des Allemands ont diminué d'un cinquième, soit un recul de 97'000 nuitées. De leur côté, les Néerlandais ont passé presqu'un quart de nuitées en moins dans le pays (-18'000).

Les Pays du Golfe ont de leur côté plébiscité la Suisse en juin, générant à eux seuls 41'000 nuitées supplémentaires, soit une hausse de 94%. Suivent la Chine, avec une croissance de 8100 nuitées (+13%), et l'Inde, avec 7600 nuitées supplémentaires (+8,7%).

Hotelleriesuisse inquiète

L'incertitude économique dans la zone euro a considérablement pesé sur la demande au premier semestre, analyse Christoph Juen, directeur général d'hotelleriesuisse. L'association faîtière se dit "préoccupée" par la guerre des prix, qui ramène le tarif de référence à "un niveau qu'il sera difficile de corriger par la suite".

La demande continuera de baisser dans les mois à venir, prédit aussi Christoph Juen. La diminution sera toutefois moins marquée, estime-t-il, cité dans un communiqué.