Les Suisses préfèrent les activités en plein air plutôt que le sexe et les grands nettoyages

Selon les résultats d'un sondage réalisé par l'institut Isopublic, les Suisses préfèrent nettement le sport et les activités en plein air plutôt que le sexe et les grands nettoyages.
05 août 2015, 16:09
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
photo2____
"Y'a de la joie! Bonjour, bonjour les hirondelles, y'a de la joie! Dans le ciel par-dessus les toits....", chante le poète devant le spectacle de la nature qui s'éveille à nouveau à la vie.

Et nous? Quel effet le renouveau a-t-il sur nous? Mandaté par Reader's Digest Suisse, l'institut de sondage Isopublic a demandé aux Suisses ce qu'ils ressentaient au printemps. Le résultat est évident : une envie pressante de bouger et de faire du sport.

Deux tiers des personnes interrogeés (67,3 pour cent) ont envie de bouger et de faire du sport. Un gros 43,2 pour cent aspire carrément à partir en voyage - les Romands avec 48,6 pour cent étant plus nombreux que les Alémaniques (41,4 pour cent) à rêver d'horizons lointains.

Près d'un quart des sondés (22,9 pour cent) reconnaît un désir accru pour le sexe et l'amour, les hommes (29 pour cent) plus que les femmes (16,9 pour cent), et très nettement les moins de 35 ans (27,4 pour cent).

Et qu'en est-il du nettoyage de printemps? Seul un petit 17,1 pour cent se sent inspiré à l'idée de jouer du balai et de la serpillère. Cela dit, contrairement aux idées reçues, les Romands sont bien plus nombreux (27,7 pour cent) à se mettre à poutzer que les Alémaniques (13,7 pour cent). Mais l'église reste au milieu du village quand on voit que les femmes (24,4 pour cent) sont plus nombreuses à le faire que les hommes (9,7 pour cent).