Lex Weber: le Conseil des Etats semble prêt à avaliser le compromis

Le Conseil des Etats se prononcera demain mardi sur le compromis destiné à éviter un référendum contre la nouvelle loi sur les résidences secondaires. Il devrait suivre les décisions prises par le Conseil national.
07 août 2015, 15:10
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
131360644

Le compromis destiné à éviter un référendum contre la nouvelle loi sur les résidences secondaires devrait passer la rampe du Conseil des Etats. Sa commission préparatoire lui propose en tout cas de suivre, dans les grandes lignes, les décisions prises par le Conseil national la semaine dernière.

La Chambre des cantons se prononce mardi matin. La commission a repris les éléments-clé du compromis négocié avec la présidente de la fondation Helvetia Nostra Vera Weber, a précisé lundi son président Ivo Bischofsberger (PDC/AI).

Helvetia Nostra est prête à renoncer au référendum si ses requêtes principales concernant la mise en oeuvre de l'initiative "pour en finir avec les constructions envahissantes de résidences secondaires" sont entendues par le Parlement.

Ainsi, les logements proposés sur des plateformes Internet de location, comme Airbnb ne devraient pas permettre d'échapper au couperet de 20% de résidences secondaires. Le deuxième point concerne les vieux hôtels. Seule la moitié de la surface des établissements peu rentables pourrait être réaffectée en logements de vacances dans les communes comptant beaucoup de lits froids.

Enfin, de nouveaux logements pourraient voir le jour dans des bâtiments protégés ou caractéristiques du site. Quelques résidences mineures demeurent.