Réservé aux abonnés

"Manger du chat ou du chien, de nos jours, c'est insensé!"

Tomi Tomek a déposé 16 700 signatures à Berne.
07 août 2015, 14:29
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
data_art_8628310.jpg

"On reconnaît des vertus thérapeutiques au ronron des chats, on se préoccupe du bien-être psychique des animaux, mais quand il s'agit simplement de leur vie, il n'y a plus rien."

Cofondatrice du refuge SOS Chats, à Noiraigue, Tomi Tomek poursuit son combat en faveur des chats, et cette fois-ci également des chiens. Hier, à Berne, elle a déposé au Parlement fédéral sa pétition munie de 16 700 signatures. But de cette mobilisation: faire interdire la consommation de viande de chat et de chien, qui est encore autorisée en Suisse dans le cercle familial. Une pratique rare, mais qui, selon la Neuch...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonnés

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois