Réservé aux abonnés

Mesures inchangées malgré les drames

L'abus de l'arme militaire n'a pas influencé la commission de la politique de sécurité du National.
03 août 2015, 19:20
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
data_art_5491072
Les derniers événements tragiques liés à l'utilisation abusive d'armes d'ordonnance n'auraient jamais dû avoir lieu. Unanime sur ce point, la commission de la politique de sécurité du National renonce cependant par 12 voix contre 11 à préconiser des mesures immédiates. Cette décision n'a été acquise que grâce à la voix prépondérante du président Jakob Büchler (PDC /SG), ont communiqué hier les services du Parlement. Des armes militaires ont causé la mort de deux personnes en Suisse romande depuis le début du mois. Le 4novembre, un jeune homme a abattu son amie de 21 ans avec son fusil d'assa...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois