Moins d’accidents à cause du coronavirus: la Suva réduit ses primes

En raison d’une baisse significative des accidents en 2020, la Suva annonce ce vendredi qu’elle diminuera les primes d’assurance en 2022.
18 juin 2021, 10:07
/ Màj. le 18 juin 2021 à 11:19
La pandémie a dégagé un excédent extraordinaire de 253 millions de francs, annonce la Suva.

Le nombre de personnes accidentées en Suisse a nettement diminué l’an dernier pendant le confinement dû au coronavirus. L’assureur accidents Suva a quadruplé son bénéfice d’exploitation à 241 millions de francs en 2020. Il réduira ses primes d’assurance l’an prochain.

Les accidents professionnels ont reculé de 10,8% par rapport à l’année précédente et les accidents de loisirs de 10,9%, a annoncé vendredi la Suva lors de la présentation de son rapport annuel à Lucerne. Au total, 431’827 accidents et maladies professionnelles ont été annoncés à l’assureur accidents, soit une baisse de 10% par rapport à l’année précédente.

 

 

La pandémie a dégagé un excédent extraordinaire de 253 millions de francs, écrit la Suva. Elle remboursera cet argent aux assurés en 2022, ce qui entraînera des «primes historiquement basses».

Suppression d’emplois jusqu’en 2027

Le fait que les terrains de football soient restés en grande partie vides pendant la pandémie a eu un impact important sur les accidents de loisirs – les accidents dus au ballon rond ont à eux seuls diminué de 37%. Cependant, comme davantage de personnes ont enfourché leur vélo et chuté, les coûts médicaux et les coûts des indemnités journalières par cas ont augmenté.

La Suva a également annoncé qu’elle prévoyait d’utiliser l’intelligence artificielle pour gérer les sinistres d’ici 2027, ce qui entraînera la suppression de 170 postes à plein temps. En outre, les structures et les processus seront adaptés dès l’année prochaine, mais toutes les agences de la Suva resteront en place et il n’y aura pas de suppression de postes.