Moniteur d'escalade condamné pour agressions sexuelles

L'ancien président et moniteur d'un club d'escalade a été condamné vendredi par un tribunal zurichois à trois ans et demi de prison pour agressions sexuelles sur des enfants.
06 août 2015, 10:26
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
Le député kosovar et ex-commandant de l'armée de libération du Kosovo (UCK) Azem Syla n'aurait jamais dû recevoir de permis d'établissement en Suisse en 1999. Il était ministre de la défense de son pays et a ensuite abusé de prestations sociales, constate la justice soleuroise qui a ordonné son expulsion.

Un homme de 36 ans, ancien président et moniteur d'un club d'escalade, a été reconnu coupable d'actes sexuels avec des enfants, d'actes d'ordres sexuels commis sur une personne incapable de discernement, de pornographie et de violations de la sphère privée, a indiqué vendredi le président du tribunal de district de Hinwil (ZH). Il confirme ainsi l'information publiée par plusieurs médias.

Les victimes sont quatre enfants âgés de 10 à 14 ans. Ils avaient suivi des cours d'escalade en 2009 et 2010 donnés par le président du club. Le prévenu a un personnalité narcissique, selon un rapport psychiatrique. Il a été victime d'abus sexuels dans sa jeunesse.
 
Le procureur a requis une peine de sept ans de prison. La défense a plaidé une peine d'emprisonnement de 180 jours. Le prévenu a partiellement reconnu les faits. Deux des victimes reçoivent un dédommagement de 2000 et 5000 francs.