"No Billag": une quarantaine de réclamations à la SRF concernant le traitement de l'initiative

La SRF a reçu une quarantaine de réclamations de la part du public. Certains spectateurs mettent en cause le traitement de l'initiative "No Billag" fait par la chaîne.
19 févr. 2018, 12:21
/ Màj. le 19 févr. 2018 à 12:21
La radio-télévision alémanique SRF a reçu jusqu'ici une quarantaine de réclamations du public concernant son traitement de l'initiative "No Billag".

La radio-télévision alémanique SRF a reçu jusqu'ici une quarantaine de réclamations du public concernant son traitement de l'initiative "No Billag", selon le médiateur Roger Blum. Presque les trois quarts visent l'émission "Arena" du 2 février sur l'objet soumis au vote le 4 mars.

Une dizaine d'autres émissions sont également contestées, avec de cas en cas une à trois réclamations, précise lundi à l'ats l'ombudsman alémanique Roger Blum. Et de confirmer qu'il a observé des manquements pour deux ou trois de ces émissions. Il pointe des insuffisances au niveau des exigences d'impartialité dans les débats ainsi qu'une erreur factuelle dans une émission d'information.

Les réclamations concernant l'émission "Arena" sont encore, pour la plupart, en cours de traitement. Plusieurs personnes se sont notamment plaintes de la partialité du modérateur, qui aurait très souvent interrompu les promoteurs de l'initiative "No Billag" et les aurait parfois empêchés de poser des questions à la ministre de la communication Doris Leuthard.

Selon Roger Blum, d'autres réclamations pourraient encore tomber avant la votation. Parce qu'elles sont particulièrement nombreuses, toutes ne pourront pas recevoir de réponses avant le 4 mars.

Côté RTS, l'initiative "No Billag" déchaîne apparemment beaucoup moins les passions. Seule une poignée de réclamations à ce sujet auraient été récoltées jusqu'ici. M. Blum y voit la preuve que les auditeurs et les téléspectateurs romands "ne sont pas aussi critiques envers la SSR" que leurs homologues alémaniques.