Réservé aux abonnés

Noël dans la pub, décalé et confédéral

La publicité fait souvent fi des différences entre Alémaniques et Romands. Une marque tente une autre voie.
24 déc. 2019, 00:01
/ Màj. le 24 déc. 2019 à 00:01
DATA_ART_13281676

Un Romand qui s’énerve de la mauvaise prononciation du mot joyeux par ses collègues alémaniques, au beau milieu de ce qui devrait être l’harmonie et la joie de Noël: c’est l’une des surprises des dernières publicités de Galaxus, qui se fait remarquer, depuis trois ans, par son ton décalé. Le fait qu’une marque tienne compte des spécificités des deux côtés de la Sarine est une exception dans le paysage publicitaire helvétique.

Il y a l’humour, d’abord: les publicités de Galaxus, qui forme, avec Digitec, un des principaux magasins en ligne de Suisse (propriété de Migros à raison de 70%), veulent...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois