Réservé aux abonnés

Ombres et lumières de l’humanitaire

15 juil. 2016, 01:25
/ Màj. le 15 juil. 2016 à 00:01
DATA_ART_10317251

Propos recueillis par

Thierry Jacolet

Vieillir est peut-être le meilleur moyen qu’elle ait trouvé pour vivre longtemps. La Croix-Rouge suisse (CRS) est aujourd’hui une noble dame de 150 ans qui se bonifie avec l’âge. C’est qu’elle a su se réinventer tout au long de son histoire pour assurer sa mission première: l’aide aux personnes en difficulté.

Née le 17 juillet 1866, elle a traversé son temps, penchée sur les victimes de la guerre et sur les gens dans le besoin, au pied de sa porte.

Historien de la Croix-Rouge suisse, le Fribourgeois Patrick Bondallaz prépare pour novembre un ouvrage,...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois