Openair, discours, portes ouvertes et brunchs au programme

Les festivités du 1er août débutent la veille déjà par un concert gratuit sur la Place fédérale.
06 août 2015, 10:27
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
La Société suisse d'utilité publique qui adminsitre la plaine du Grütli refuse les rassemblements politique depuis la fin de la seconde guerre mondiale.

Le 1er août commencera cette année le 31 juillet avec un concert gratuit sur la Place fédérale. Les organisateurs promettent "un hôte très spécial". Le Grütli pour sa part accueille Pro Juventute, qui fête son 100e anniversaire.

L'orateur principal de la fête sur la mythique prairie uranaise est cette année le conseiller national et chef du groupe parlementaire des Verts Antonio Hodgers. Avant le discours du Genevois, 27 enfants exprimeront leurs voeux à l'adresse de la Suisse. Des enfants jenisch font partie du groupe.
 
Les festivités sont conduites par Jean-Daniel Gerber, président de la Société suisse d'utilité publique (SSUP), chargée de la gestion du Grütli, et ancien chef du Secrétariat d'Etat à l'économie. Le public, qui doit être muni d'un billet - gratuit -, est limité à 2000 personnes.
 
Le Grütli suscite aussi les convoitises du Parti des Suisses nationalistes (PSN). Il a annoncé à la SSUP sa volonté d'y tenir une réunion le 5 août. La SSUP n'a pas reçu de demande formelle et n'est pas entrée en matière, a expliqué à l'ats son directeur Herbert Ammann. La police uranaise sera en tout cas vigilante, a averti son porte-parole Karl Egli.
 
Le Jura à Paris
 
Le canton du Jura est l'invité d'honneur de l'ambassade de Suisse à Paris. Une fête est organisée le samedi 28 juillet au Pavillon Le Corbusier de la Cité universitaire. La délégation jurassienne, une quinzaine de personnes, est conduite par la présidente du Conseil d'Etat Elisabeth Baume-Schneider et son collègue du gouvernement Michel Thentz.
 
L'ambassade de Suisse à Berlin, connue pour avoir organisé quelques fêtes du 1er août mémorables, ne prévoit aucune manifestation, ont indiqué ses services. En Allemagne, c'est le consulat général de Suisse à Francfort qui prend le relais. Son invité d'honneur est le canton de Thurgovie. Une fête y est prévue le 2 août.
 
En Suisse, comme chaque année, le Palais fédéral ouvrira ses portes au public le 1er août. Les curieux pourront visiter la Salle des pas perdus, celles du Conseil national et du Conseil des Etats, s'entretenir avec les présidents des deux Chambres et déambuler librement dans le bâtiment.
 
Les visiteurs auront aussi accès au troisième étage, généralement inaccessible au public, qui abrite notamment des salles de séance. Des guides fourniront des explications sur le Palais. Un ensemble musical ponctuera la journée de concerts. L'an dernier, ces portes ouvertes avaient attiré 4000 visiteurs.
 
Des dizaines de milliers de personnes sont également attendues pour les traditionnels brunchs à la ferme. Les amateurs de produits du terroir ont jusqu'au 30 juillet pour s'inscrire auprès d'une famille paysanne.
 
Discours tous azimuts
 
Plusieurs membres du gouvernement tiendront un discours du 1er août, comme Simonetta Sommaruga à Huttwil (BE) ou Eveline Widmer-Schlumpf à Märstetten (TG). Alain Berset sera à Middes (FR), Altdorf puis à Locarno pour le Festival du film, qui débute ce jour-là.
 
Doris Leuthard passera la fête nationale au Jungfraujoch (BE), où une fête est prévue pour le 100e anniversaire de la ligne ferroviaire. Didier Burkhalter sera aux Jeux olympiques de Londres. Un discours est prévu au "Swiss House".
 
La fête nationale d'Ueli Maurer promet d'être quelque peu stressante: il visitera sept lieux différents, en commençant par Hinwil (ZH), où il est domicilié. Quant au ministre de l'économie Johann Schneider-Ammann, il ne devrait pas tenir de discours.