Réservé aux abonnés

"Oui" à une loi d'urgence pour durcir la procédure d'asile

Tout sera fait pour que la Suisse devienne moins attractive aux demandeurs d'asile. Mais le Conseil des Etats ne leurs sucrera pas l'aide sociale.
06 août 2015, 14:21
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
data_art_6380208.jpg

Le Conseil des Etats s'est rallié mardi au Conseil national pour durcir la procédure d'asile. La Chambre des cantons a même adopté les mesures urgentes, non soumises à référendum, par 26 voix contre 10. Le but est de raccourcir la durée de la procédure, donc de réduire les coûts, mais également de rendre la Suisse moins attractive et d'améliorer la sécurité. Les demandes d'asile ne pourront plus être déposées dans les ambassades. En revanche, contrairement à la Chambre du peuple, les sénateurs ont refusé de couper dans l'aide sociale.

Le volet "urgent" de la loi sur l'asile a fait l'objet d...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois