Réservé aux abonnés

Parc national: comment l’intelligence artificielle peut mieux protéger les animaux

Le Parc national suisse utilise les dernières technologies pour trier les millions de données récoltées par ses instruments de mesure, comme les pièges photographiques.
14 août 2021, 00:01 / Màj. le 14 août 2021 à 08:31
DATA_ART_1622821

L’intelligence artificielle sera utilisée pour protéger plus efficacement la nature au Parc national suisse (PNS), dans les Grisons. Dans le cadre d’un projet pilote, intitulé Tech4Nature, la plus grande réserve naturelle du pays (170 km²) – en partenariat avec l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), la Fondation Porini de Fribourg et Huawei Suisse qui fournit la technologie – utilisera l’intelligence artificielle pour améliorer l’efficacité des mesures de conservation de la nature...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois