Réservé aux abonnés

Pouvoir échanger des informations sur les détenus dangereux

Les cantons latins estiment qu'il faut harmoniser des règles qui soient applicables rapidement.
07 août 2015, 11:58
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
data_art_7502424.jpg

Les cantons latins veulent harmoniser et durcir le règlement d'autorisation des sorties des condamnés après les drames d'Adeline et de Marie. Ils préconisent aussi que les différentes autorités d'un canton puissent échanger des informations sur les détenus dangereux.

"Le doute doit toujours bénéficier à la société, pas au condamné" , a déclaré hier le conseiller d'Etat genevois Pierre Maudet à l'issue de la Conférence latine des chefs des Départements de justice et police (CLDJP), à Delémont. Pierre Maudet a plaidé en faveur d'une nouvelle approche des risques et de la dangerosité après les d...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonnés

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de 300 CHF par an