Réservé aux abonnés

Quand le populisme européen s’acclimate en Suisse

Le politologue Oscar Mazzoleni analyse la montée de l’UDC.
20 oct. 2015, 00:08 / Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
A woman passes by election placards who partly advertise for a stop for immigration to Switzerland in the center of Geneva, Switzerland, Friday, Feb. 7, 2014. The placard in the center background reads ' stop the influx from the border'. Swiss voters are being asked to decide on a proposal Feb. 9, 2014 to cap immigration to the Alpine republic, a long-standing demand of Switzerland’s most powerful party. (AP Photo/Anja Niedringhaus) Switzerland Immigrants

La droite populiste se renforce dans différents pays d’Europe. Peut-on inscrire la progression de l’Union démocratique du centre dans ce mouvement?

En partie. Il y a un fond commun à tous ces mouvements que l’on peut décrire comme la défense de l’intégrité nationale ou régionale. Ils s’inscrivent dans un contexte dans lequel les souverainetés se déplacent en direction d’institutions supranationales, et où les pouvoirs économiques se distancient de leurs attaches régionales ou nationales. Mais le malaise qui en découle peut s’exprimer politiquement de différentes façons, et pas nécessairement à ...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois