Réservé aux abonnés

Quand le rail devient un mirage

Malgré les efforts consentis, le transport ferroviaire ne réussit pas à augmenter sa part de marché. Il est peu probable qu'il y parvienne.
06 août 2015, 10:06
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
data_art_6168719.jpg

" Nombre de petites et moyennes entreprises ne peuvent pas travailler avec un système logistique peu flexible."

RICO MAGGI SPECIALISTE DES TRANSPORTS A L'UNIVERSITE DE LA SUISSE ITALIENNE

"Le trafic transalpin pour le transport de marchandises à travers la Suisse doit se faire par le rail" , indique l'article 84 de la constitution suisse. En 1994, lorsqu'il accepte l'initiative des Alpes, le peuple suisse se prononce clairement sur ce qui devait devenir la politique des transports.

Près de vingt ans plus tard, l'objectif de transférer le trafic lourd de la route au rail semble encore une chi...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois