Schwytz: création d'une association contre le loup en Suisse centrale

Le 18 novembre prochain, l'association pour la protection du gibier et des animaux de rente en Suisse centrale (VSvGZ) sera créée. Son but est de faciliter les tirs de régulations des grands prédateurs: loups, ours et lynx.
22 oct. 2016, 11:23
/ Màj. le 22 oct. 2016 à 11:25
Pour les initiants, les loups et les autres grands prédateurs sont néfastes pour l'économie alpestre.

La résistance contre les grands prédateurs s'organise en Suisse centrale. Des initiants de cinq cantons veulent créer une association en ce sens. Ils exigent que les effectifs de loups, ours et lynx puissent être régulés plus facilement, pour protéger l'agriculture.

L'assemblée constitutive de cette association pour la protection du gibier et des animaux de rente en Suisse centrale (VSvGZ) est prévue le 18 novembre à Rothenthurm (SZ), indiquent ses initiants sur leur site Internet. Parmi eux figurent la directrice du tourisme de Sörenberg (LU) ainsi que des agriculteurs et éleveurs de moutons des cantons d'Uri, Nidwald, Obwald, Schwyz et Lucerne.

La réimplantation des grands prédateurs en Suisse provoque des problèmes dans l'agriculture et l'économie alpestre et désécurise la population, en particulier dans les régions de montagne et périphériques, écrivent les initiants. Les effets sont les plus marqués dans les régions où se trouvent des meutes de loups.

L'agriculture et les milieux qui lui sont proches attirent l'attention sur cette évolution depuis des années et exigent un changement de cap du Conseil fédéral, poursuivent les initiants. La législation suisse devrait être modifiée pour permettre une régulation des grands prédateurs. Il est temps que les régions concernées s'unissent et se défendent.

Des associations similaires existent déjà dans les cantons des Grisons, du Valais, du Tessin, de Vaud, Fribourg, St-Gall, Glaris et Appenzell. Une association faîtière nationale a été créée en automne 2015. Sa direction est placée sous la responsabilité du Groupement suisse pour les régions de montagne (SAB).