Sion: la Clinique romande de réadaptation grandit

Victime de son succès, la Clinique romande de réadaptation à Sion accueillera 40 lits supplémentaires dès 2015. Coût du projet: 35 millions de francs environ.
07 août 2015, 11:41
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
La liste d'attente de la Clinique romande de réadaptation à Sion dépasse parfois la centaine de patients.

Pour faire face à une demande croissante, la clinique romande de réadaptation (CRR) à Sion s'agrandit. Dès janvier 2015, elle proposera notamment quarante lits supplémentaires et créera cinquante nouveaux emplois. Coût du projet: 35 millions de francs environ.

La liste d'attente de la Clinique romande de réadaptation à Sion dépasse parfois la centaine de patients, a indiqué son directeur médical Gilles Rivier à l'occasion de la pose de la première pierre du futur bâtiment. Compléter la première construction inaugurée en 1999 devenait donc urgent.

L'augmentation de la demande s'explique en partie par l'implantation réussie de la CRR. Elle découle également de la hausse de la population en Suisse et sans doute aussi d'une prise en charge toujours plus rapide et efficace des cas d'urgence qui permet de sauver des vies mais implique souvent une réadaptation.

Locaux pour l'EPFL-Valais

La nouvelle extension s'érigera sur cinq niveaux et comprendra 20 chambres à deux lits, faisant ainsi passer la capacité de la CRR à 150 lits. Elle comptera aussi deux appartements thérapeutiques pour patients, des locaux de thérapies et de consultation, un centre de formation et des surfaces permettant de regrouper des services.

Le bâtiment accueillera également dès 2015 deux chaires de l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne, dans le cadre du projet EPFL-Valais, a précisé Esther Waeber-Kalbermatten, cheffe du département valaisan de la santé.

Le coût de la construction et des équipements de la nouvelle extension s'élèvera à quelque 35 millions de francs. La CRR, qui regroupe actuellement 250 collaborateurs, en comptera cinquante de plus.