Soins de longue durée: le référendum a abouti

Le référendum contre la loi sur le financement des soins de longue durée a abouti.
03 août 2015, 22:14
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
ems

«Nous avons réuni 3600 signatures en deux mois», nous confirme la députée socialsite et présidente du syndicat Unia Doris Schmidhalter-Näfen, qui précise que ces paraphes seront amenés à la Chancellerie ce jeudi.

C’est le Parti socialiste haut-valaisan (SPO) qui a lancé ce référendum, alors que le PS du Valais romand ne l’a pas soutenu dans cette démarche.

Le SPO n’accepte pas que, comme l’a décidé le Grand Conseil en septembre dernier, les pensionnaires des EMS doivent participer au financement de soins non pris en charge par les caisses maladie. Cette participation est fonction de la fortune des personnes concernées. Elle est de 5%, mais limitée à 2500 francs par an, pour les pensionnaires dont la fortune se situe entre 100 000 et 199 999 francs.

Cette participation passe à 10%, avec un maximum fixé à 5000 francs, pour une fortune comprise entre 200 000 et 499 999 francs, et finalement de 20%, mais au maximum de 10 000 francs, lorsque la fortune dépasse le demi-million de francs.