Stratégie énergétique 2050: Paysage Libre Suisse soutient le référendum de l'UDC

Parce que les éoliennes défigureront les plus beaux paysages du pays, Paysage Libre Suisse s'oppose à la stratégie énergétique 2050. Le jeu n'en vaut pas la chandelle avec un énergie éolienne qui n'assurera que 6% de la production électrique, estime l'organisation.
04 mars 2017, 16:41
/ Màj. le 22 mars 2017 à 09:44
Paysage Libre Suisse craint que les éoliennes voulues par la stratégie énergétique 2050 ne défigurent le paysage.

Paysage Libre Suisse recommande de rejeter la stratégie énergétique 2050, en votation le 21 mai. Les membres de la fédération en ont décidé ainsi lors de leur assemblée générale. Mille éoliennes seront nécessaires pour atteindre l'objectif de 4,3 TWh de production fixé par la stratégie énergétique 2050, attaquée par référendum. A peine 6% de la consommation électrique serait cependant couverte par l'éolien, a indiqué samedi l'organisation. 

Ce chiffre est certainement exagéré, tant les scénarios du Conseil fédéral en matière de baisse de la consommation sont illusoires. Prétendre que l'éolien est nécessaire pour sortir du nucléaire est une affirmation qui ne résiste pas à l'analyse, estime Paysage Libre Suisse.

Les installations éoliennes porteront une grave atteinte aux paysages les plus emblématiques du pays. Avec la nouvelle loi sur l'énergie, un projet éolien sera considéré comme étant d'"intérêt national" à partir de trois machines seulement, même si celles-ci sont situées dans une zone de protection. Paysage Libre Suisse dénonce un démantèlement irréfléchi de la protection du paysage. 

Paysage Libre Suisse se définit comme la Fédération suisse pour une politique raisonnable de l'énergie et de l'aménagement du territoire.