Suisse: les prix de quelque 500 médicaments vont baisser dès ce vendredi

Quelque 500 médicaments voient leur prix baisser dès ce vendredi a décidé l'OFSP (Office fédéral de la santé publique). Cette diminution permettra de décharger l'assurance obligatoire des soins d'environ 200 millions de francs.
07 août 2015, 11:58
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
L'Office fédéral de la santé publique (OFSP) a décidé de baisser le prix d'environ 500 médicaments. Cette diminution, effective dès ce vendredi, permettra de décharger l'assurance obligatoire des soins d'environ 200 millions de francs.

L'Office fédéral de la santé publique (OFSP) a décidé de baisser le prix d'environ 500 médicaments. Cette diminution, effective dès ce vendredi, permettra de décharger l'assurance obligatoire des soins d'environ 200 millions de francs.

L'OFSP a en revanche maintenu les prix de 300 autres préparations, estimant qu'ils restaient concurrentiels par rapport aux tarifs pratiqués à l'étranger, a indiqué vendredi l'office dans un communiqué.

Chaque année, l'OFSP passe en revue une partie de la liste des spécialités remboursées par l'assurance maladie. Pour son dernier examen, elle en a pris au total 800 et a comparé leur prix à ceux pratiqués dans six pays de référence, à savoir l'Allemagne, l'Autriche, le Danemark, la France, la Grande-Bretagne et les Pays-Bas.

Contreparties

En contrepartie, les pharmas ont obtenu de la Confédération que les délais pour l'admission de nouveaux médicaments sur le marché suisse soient raccourcis à 60 jours au lieu de 200. Les ordonnances s'y référant ont été modifiées comme promis au 1er juin. Les patients peuvent ainsi accéder plus rapidement aux nouveaux médicaments.

Le système de fixation des prix dès 2016 est toujours en phase de discussion avec toutes les parties concernées. Le nouveau modèle continuera de se baser sur le critère de la comparaison des prix avec l'étranger. Mais il devrait réintroduire celui de la comparaison thérapeutique, une exigence des pharmas.

L'affaire était partie de plusieurs recours d'entreprises pharmaceutiques sur une trentaine de médicaments dont le prix avait été ajusté en 2012 par la Confédération. Elles contestaient la méthode choisie par l'OFSP pour fixer le prix juste. Les sociétés qui se sont tournées vers la justice ont retiré leurs recours en juin dernier, a précisé Sara Käch, porte-parole de la faîtière Interpharma.