Réservé aux abonnés

Suisse Tourisme veut slalomer entre les écueils du franc fort

L’effet défavorable des parités monétaires incite les professionnels à privilégier l’accueil de la clientèle indigène, mais aussi celle des pays émergents.
02 nov. 2015, 23:13
/ Màj. le 03 nov. 2015 à 00:01
Menschen geniessen das schoene Winterwetter beim Schneesport in Arosa, am Donnerstag, 30. Dezember 2010. (KEYSTONE/Alessandro Della Bella)



People ski down a slope in Arosa, Switzerland, Thursday, December 30, 2010. (KEYSTONE/Alessandro Della Bella) SCHWEIZ WETTER AROSA

L’hiver s’annonce difficile pour le tourisme suisse après un été de stagnation. L’institut KOF prévoit un statu quo des nuitées (+0,1%) en raison du franc fort. Suisse Tourisme lance une campagne qui vise le marché intérieur, les pays voisins et les marchés émergents.

Le Centre de recherche conjoncturelle de l’Ecole polytechnique fédérale de Zurich (KOF) table sur une progression des nuitées des touristes suisses (+1,1%). Il prévoit une baisse des nuitées des hôtes étrangers (-0,7%).

Le franc fort a dissuadé de nombreux touristes européens depuis quatre ans: -25% en Valais, -28% dans les Grisons...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois