Réservé aux abonnés

Toni Servillo, tronche napolitaine

La cinémathèque consacre un cycle aux acteurs et au cinéma de Naples.
05 août 2015, 16:44
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
data_art_5985915

Enfoncé dans un fauteuil si p rofond qu'il semble vouloir l'avaler, Toni Servillo roule langoureusement un short-robusto entre ses doigts. Ce cigare, on sent qu'il attend de le savourer juste après le défilé des intervieweurs venu à sa rencontre au bar d'un palace lausannois.

En attendant, il le caresse comme il caresse le monde des olives noires de son regard sensuel et amusé. Il le caresse comme il caresse ses interlocuteurs de sa voix chaude et grave, aux reliefs sculptés de havanes, pour raconter avec douceur une histoire qui n'est autre que la vie.

Toni Servillo, on l'a vu dans "L'homme...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois