Trafic de cocaïne démantelé en Valais, douze personnes sous les verrous

La Police cantonale valaisanne a mis fin à un important réseau de trafic de cocaïne. Un kilo et demi de cette drogue a été saisi et douze personnes ont été arrêtées. Ils risquent entre un et vingt ans de prison.
06 août 2015, 14:45
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
1.5 kilo de cocaïne ont été saisis.

A la mi-mars 2012, la Police cantonale valaisanne a mis fin à un important trafic de cocaïne, organisé principalement par des ressortissants nigérians, requérants d'asile attribués au foyer de Viège. Douze personnes ont été arrêtées et 1,5 kg de cocaïne a été saisi. Au total, ce trafic porte sur la vente de 2 kg 800 de cocaïne.

L'enquête menée conjointement, dès le mois de février 2012 par le 1er Procureur Olivier Elsig pour le Valais central et le Procureur Rinaldo ARNOLD pour le Haut-Valais, a permis l'arrestation de 12 personnes impliquées dans ce trafic, à différents niveaux. Celles-ci faisaient partie d'un réseau structuré s'adonnant au trafic de cocaïne en bande et par métier.

Un des principaux revendeurs, un Nigérian de 22 ans domicilié à Sion et au bénéfice d'un permis d'établissement C, est impliqué dans la vente de 1 kg 300 de cocaïne écoulée auprès de consommateurs valaisans. Il a été arrêté en flagrant délit lorsqu'il tentait, avec l'aide d'un complice nigérian, requérant d'asile âgé de 21 ans, de vendre 180 grammes de cette drogue conditionnée en ovules. Son complice quant à lui est impliqué dans la vente de 170 grammes de cocaïne.

Au terme de cette première enquête, 21 personnes ont été entendues. Le revendeur précité prenait en charge la cocaïne auprès de compatriotes résidant au foyer de Viège où la drogue était stockée. La marchandise était ensuite distribuée à divers revendeurs africains, lesquels l'écoulaient ensuite auprès de consommateurs valaisans.

En parallèle, en date du 16 avril 2012, la Police cantonale a effectué une perquisition au foyer de Viège. Cette opération a permis la saisie d'un kilo de cocaïne, d'une valeur de CHF 150'000.-, dissimulé dans l'une des chambres. Une quarantaine de téléphones portables utilisés par les protagonistes ont également été séquestrés.

Dix Africains ont été arrêtés à Viège. Ils proviennent du Nigéria mais aussi du Niger, d'Erythrée, de Gambie et de Somalie. Ils sont âgés entre 18 et 37 ans. Les investigations menées par la Police cantonale ont ainsi permis de saisir 1 kilo 500 de cocaïne et d'établir que ces réseaux de trafiquants avaient écoulé quelque 2 kilos 800 de cette drogue.

A l'exception d'un homme refoulé dans son pays d'origine, toutes les personnes impliquées se trouvent toujours en détention provisoire.

Elles sont poursuivies pour violation grave de la loi fédérale sur les stupéfiants, une infraction passible d'une peine privative de liberté comprise entre 1 et 20 ans.