UDC: la candidature d'Yvan Perrin n'est pas officialisée et Raymond Clottu quitte la vice-présidence

L'UDC reporte à la semaine prochaine sa décision sur la candidature d'Yvan Perrin au Conseil d'Etat à Neuchâtel. En désaccord avec certains membres, Raymond Clottu quitte sa fonction de vice-président de la section neuchâteloise.
07 août 2015, 11:02
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
perrin_en_campagne_2

Il n'y aura pas de décision communiquée à l'issue de la réunion du comité cantonal de l'UDC qui doit se tenir ce vendredi pour statuer sur la candidature d'Yvan Perrin. De son côté, Raymond Clottu annonce qu'il quitte sa fonction de vice-président de l'UDC neuchâteloise. 

Le comité annonce qu'il se réunira "avec son candidat Yvan Perrin en poursuivant l’objectif de confirmer et de renforcer la représentation du parti en vue de l’élection du Conseil d’Etat du 14 avril 2013." Le parti communiquera ses décisions en début de semaine prochaine.  

L’UDC veut se concentrer sur son programme politique ainsi que sur ses engagements pris par son représentant dans la campagne au Conseil d’Etat.

Raymond Clottu quitte l'UDC

Le vice-président de l'UDC neuchâteloise Raymond Clottu a décidé de démissionner de ses fonctions à la tête du parti, a-t-il indiqué vendredi. Député, il reste président du groupe au Grand Conseil. Il explique sa décision par des désaccords avec les autres membres du collège électoral.

"Je ne suis pas en phase avec les décisions qui sont prises actuellement", dit-il. "J'ai beaucoup de peine pour Yvan Perrin qui a toujours fait un excellent boulot". M. Clottu dénonce l'"acharnement" de certains contre M. Perrin qui en a été "profondément affecté". 

A l'unisson avec son parti, il est outré que des informations médicales confidentielles aient pu être divulguées. "L'UDC dit son grand étonnement d'entendre et de lire des représentants de médias prétendre détenir les rapports médicaux concernant son candidat", écrit vendredi le parti dans un communiqué de presse.